Home

Rétrospective d'un long projet

L'après midi du passage chez le notaire, j'ai commencé une petit sujet de travail.
Hélas comme je préfère l'action à la rédaction. Je n'avais pas pris le temps de rédiger l'article.
Finalement après avoir regarder des photos de 4 mois. Me voila a retracer l'histoire de ce sujet qui a demandé beaucoup d'effort.

Dans la moitié du fond du terrain, sur plus de 50 mètre, j'ai des peupliers et sur l'autre moitié un champ d'orties.

 

Après avoir fait un passage, je trouve ma petite porte au fond du jardin. Cette porte me donne l'accès à la berge.

 

 

Du coté de ma clôture que l'on constate à refaire en un coup d'oeil, rien à part les orties de 1M50 de haut. Mais de l'autre coté à juste un mètre du grillage, la souche dans le fosée, j'ai 5 saules.

 

 

 

Une fois le coin bien dégagé un mois plus tard, je me dis qu'il faut vraiment trouvé une solution pour ces saules. Sur la prochaine photos on comprend bien que si je veux planter des fruitiers dans cette partie, ils seront à l'ombre. Dans mon idée de placement sur le terrain, la partie verges est plus dans le fond, au plus près de la rivière.

 

Entre l'ombre du matin des peupliers, puis l'ombre d'après midi des saules, les fruits ne profiteront pas du soleil.

 

 

Photo

 

Photo

 Et puis c'est trop proche de la nouvelle clôture, la chute de branches en cas de vent...

 Après un mail de demande à la marie, ma demande d'abattage des saules par mes soins est accepté. J'ai l'obligation de laisser la zone propre et de garantir un travail soigné. Pas de souci, je retire déjà les vieux bouts de bois en décomposition au pied des saules. Ce qui me laisse à penser que la mairie a déjà un contentieux avec ces saules.

 

 Les branches à hauteurs d'homme sont coupé. Et petit à petit le coin est nettoyé. Le gros du travail attendra les vacances fin août.

 

 

 

 En ayant une semaine devant moi les choses sérieuses commence. Avec mon baudriers, me m'accroche avec 3 longes pour être certain de ne pas tomber. C'est partie pour se débarrasser des branches en dessous des 6 mètres de hauts.

 

 

 

Rapidement le coin devient plus lumineux et mon tas de branches augmente de plus en plus.

 

Le pied des saules et totalement débarrasser du tas de bois en décomposition. Il est possible de faire tomber des saules à la tronçonneuse. La chance est de notre coté. Les saules sont déjà penché sur des axes de chutes simples.

 

A la fin des vacances d'août, 3 saules ont bien été mis à terre. Le bois débité, les branches rangés en tas. La rive est laissé propre est les promeneurs peuvent profiter de la zone. Constat amusant de début de vacances en me promenant sur le chemin de randonnées de long de la rivière… Une grosse branche de saules est sur le chemin à 800M de chez moi. Elle a du être cassé par un coup de vent lors d'un orage. Cette événement me laisse à penser que faire tomber ces saules de 17M de hauts rend service à la mairie et me place à l'abris de certain souci !

 

 Le soleil d'après midi peut enfin envoyer ses rayons dans la zone. Les promeneurs n'avaient pas plus d'ombre avant car la rive est en plein soleil du midi au soir. Moi, j'ai vue au loin sur le groupe scolaire maintenant.

 

J'ai gagné un beau tas de bois. 


 

Un beau tas de branche, mais je ne trouve pas le temps de sortie le broyeur de végétaux pour faire du BRF. Pour le moment ma priorité ce n'est pas le jardinage, le choix de plantation reste limité fin août. Et puis la semaine est passé tellement vite avec ces saules.

 

Les vacances d'octobre sont là, je dois en terminé avec le derniers saules et faire cette clôture. Je fixe un cable de 8mm en acier de 25M. J'ajoute un autre câble de 8mm de 50M cette fois. J'ai 75M pour passer à l'action.

 Les 75M m'amène sans problème à un vieux pommier, je place un tire-fort, je tend le câble. Mon père fera le reste.

 

 Le dernier saules tombera bien dans mon terrain. Les 2 premiers mètres du tronc seront coupé et rangé pour nous laisser la place afin de poser le grillage.

 

 La suite de l'aventure de la clôture a déjà été détaillé dans un article.

J'ai même bien avancé le travail sur le future verges en plantant 19 fruitiers.

Le souci c'est qu'il me reste les peupliers, ce chantier est d'ailleurs devenue prioritaire. Avant la fin des vacances d'octobre je souhaitais faire tombé un peuplier pour connaître exactement la hauteur.

Mais là c'est au autre sujet…..

 

Have fun