Home

3 jours pour 8 peupliers

 

Malgré le froid arrivant à -3° des peupliers sont tombés. Avec cet article et l'alimentation de ma chaîne YouTube regardons de plus près ces 3 jours de froid.

 

 

Déjà je vais prendre le temps de détailler comment je passe un câble de 8mm en acier dans une fourche d'un arbre.
J'ai investie dans un arc, une canne a pêche avec moulinet.
Au bout d'une flèche je vais mettre une ancienne flèche de nerf usée de mon fils. Le but est de ne pas planter la flèche dans l'arbre, j'accroche le fil à pêche sur la mousse de la flèche nerf. Et je lance la flèche dans la fourche que propose mon père.
Une fois la flèche de l'autre coté de la branche, j'accroche un fil de nylon fait avec plusieurs fils de section de plus en plus gros pour supporter le poids du câble en acier.

 

Petit vidéo youtube sur ce sujet :

Maintenant pour chaque arbre je prend le temps de faire une vidéo.

 

A notre arrivé le 28/12 en début d'après midi, le câble était déjà en place. Nous passons rapidement à l'action et cela nous donne :

 

Pour le second, mon père se fait coincer la tronçonneuse et manque de chance nous n'avions pas le coin d'abattage. Pas le choix, nous plaçons au plus vite le câble d'acier et un tire-fort.

 

Il n'y aura pas de troisième abattage, le temps de placer le câble, nous trouvons plus sage de faire l'ébranchage des 2 au sol.

 

 

 

Le lendemain malgré le froid nous revenons, nous avons le ramassage des bûches et des branches. Le tas de bois avance bien. Nous pensons même que mon père ne pourra pas brûler la totalité ces 2 prochains hivers. Mais là n'est pas la priorité, le premier peuplier de la journée tombe :

 

Dommage il aurait pris la direction du tire-fort, nous n'aurions pas été obligé de faire de nouveaux tas de branches. Mon père est confiant, le second peut tomber sans tire fort :

 

Bon le brouillard est arrivé et même avec le feu il fait trop froid. Nous arrêtons.

 

 

 

Au troisième jour avec un thermomètre à -3°, je laisse les 2 autres générations au chaud et fait le choix d'intervenir seul pour l'ébranchage des 2 peupliers abattue la veille. Tas de branches et ramassage de bûche me réchauffent bien durant la matinée.

 

Les 3 générations revenue dans l'après midi, c'est 4 peupliers qui vont tomber. Pas de vidéo du premier mon caméscope n'a plus de batterie. Et j'ai pas le temps de sortir mon appareil photo.

 

Le second tombe bien :

 

Même par ce froid mon père est chaud, c'est partie pour le troisième :

 

Grand débat une fois l'arbre au sol comme vous avez vue sur la vidéo. Au final je cède, je ne suis pas spécialiste sur le sujet. Regardez par vous même le résultat qui sera la vidéo de bêtisier du 31 décembre au soir.

 

La clôture sera redressé sans souci et je trouverai bien un moyen de me faire pardonné au près de mes voisins compréhensifs. Durant la discussion avec les voisins mon fils nous indique qu'il voit un lapin près de l'arbre abattu. L'animal avance bien pour se cacher un peu plus dans l'herbe sous la branche. Mais nous arrivons à le prendre et les gouttes de sang sur son museau nous laisse à penser qu'il a été assommé par l'arbre dans la chute. Un tel hasard me retire tout doute sur le fait que je suis bien envahi par ces bestiaux.

 

 

 

Les dégâts sur les plants de la haie était une bonne indication. Les marques de grignotage sur les branches de peupliers abattue nous le confirmé.

 

Mais là attrapé ce lapin c'est digue et je peux vous garantir que mon père a de bon reflexe et je pense même qu'il a un bon tranchant de la matin. Ce lapin en a vite terminé avec la souffrance de l'impact de l'arbre. Au moment ou j'écris ses lignes, il attend mon prochain passage dans le réfrigérateur paternelle.

 

 

 

Même avec ces derniers événements qui viennent mitigé l'après midi, le compte est très bon. Il ne reste que 5 peupliers encore debout. Ce qui nous fait un avancement autour de 75 à 80 % de ce chantier.

 

 

 

Par contre il reste ces 4 arbres à ébrancher avec 2 autres qui étaient resté comme ça d'un précédent passage. Mais pour moi, 5 peupliers debout est un risque potentiel temps qu'ils ne sont pas au sol.

 

 

Je reste très content du travail réalisé, l'avancement est là et cela même avec des conditions météo pas propice.

 

 

 

A une prochaine fois, have fun.