Home

J'ai joué avec ma Big Mill Basic

 

Le temps du week-end de Pâques, j'ai fait un cours passage pour tester ma big mill basic. Le principe est simple un chariot à fixer sur la tronçonneuse sur les 2 boulons du support du guide. 2 Pattes à fixer au centre de la bille de bois pour fixer le rail de guidage. Et à la fin on a une planche…

 

Simple ici, plus compliqué dans la vrai vie. Regardons ça de plus près.

 

 

Colis tout droit venue de Suède, je l'ouvre pour découvrir mon petit jouet.

Comme vous allez le voir sur la photos, une page de montage avec une tripoté de pièces...

 

 

Après une belle bataille avec le plan, les pièces, le plus simple est de le fixer sur la tronçonneuse avec les 2 boulon qui supporte le guilde. Ne pas oublié de prendre une chaîne de coupe longitudinale, car là on va couper en longueur.

 

A ce niveau vous pouvez vous bricoler un rail en bois et faire glisser ce chariot le long. D'ailleurs logosol donne toutes les explications sur la page suivante du manuel. On peut même très bien acheter tout seul Big Mill Timberjig est disponible sur leur site.

 

 

 

Là j'ai de la chance les 2 pattes de support du rail sont déjà monté, Il me reste juste à les viser le plus au centre possible de la bille de chaque coté. Moi qui ne suis pas visseuse/ dévisseuse sans fil, je pense que je vais franchir le pas car cela peut me simplifier la vie dans le future.

 

 

Après si nous n'avons pas une coupe franche, la fixation n'est pas des plus simple. Là je me suis aider d'une cale en bois histoire de rattraper ma mauvaise coupe. Au passage j'ai ajouter le système de réglage de hauteur de coupe.

 

 

 

 

La suite est simple. Le support du rail vient juste se glisser dans le tube plein de la patte de réglage de la hauteur. Le rail vient de poser dans ce support, un boulon se terminant par un papillon en plastique sert à le bloquer.

 

Le chariot vient en buté sur un bord du rail. Effectivement à la page de présentation du rail, il est indiqué l'ajout de ce système.

 

C'est partie pour le début de coupe

 

 

Ca marche pas trop mal dans l'ensemble. J'ai la change de faire mon test sous les yeux de 2 générations, mon père très dubitatif et mon fil qui prend la photo depuis la zone de sécurité que je lui ai assigné.

 

 

Et à un moment ça se termine bien, Le petit photographe a le droit lui aussi à sa photo.

 

 

Bon je trouve le système simple et abordable.
Pour quelques centaines d'euros de plus qu'une gruminette on a un système plus complet. D'ailleurs Timberjig, le chariot est moins chère que la gruminette et ne demande pas de modification du guide.
Le système de fixation sur la bille qui va supporter le rail demande à être fixer solidement. Il en va d'ailleurs de même pour le serrage du rail, je pense supprimer les boulons papillons et mettre à la place de vrai boulons afin d'avoir plus de couple de serrage.
Le moindre décalage et c'est le drame. Après ma première coupe, la seconde demandait plus de précision. Et bien ça a pas loupé, j'ai eu un super décalage et l'épaisseur de la planche avait une grosse différence de chaque coté.
Le système avait pris du jeu entre temps avec les vibrations de la tronçonneuse. En même temps il faut de l'expérience avant de faire de belle planche.
Avec 17 billes de bois de 2M50 d'un diamètre de 30 à 54 cm, je pense être à même d'amortir mon investissement. D'ailleurs j'ai une trentaine de peupliers qui attendent sur mon future terrain.
Beau projet que celui de fabriquer soit-même une belle cabane en bois de A à Z. Il me reste quand même à trouver un système pour placer la bille plus haut histoire d'avoir une position stable pour le dos.
Je cogite sur le sujet, à voir par la suite ce que je vais mettre en place.
En tout cas la prochaine fois, je pense à 2 bâches histoire de pas laisser la sciure de bois au sol. Surtout que je compte sur la sciure pour mes toilettes sèche.
Ce qui me donne quand même une belle optimisation de ressources. Sur mon terrain j'ai des peupliers que je souhaite remplacer par des fruitiers. Je coupe le bois sur place. Je fais planches, madriers et chevrons sur place. Après j'ai du stock pour construire ce qui me passe par la tête. La sciure serra utilisé dans mes toilettes sèches et viendra enrichir la terre en état de composte. Mais il reste encore beaucoup de chemin à faire…...

 

 

Mon frère a acheté des citernes de collecte d'eau de pluie de 1M3, l'occasion pour nous de retester la pompe à eau manuel. Après vissage de la pompe sur une planche de bois, le système devient plus simple. On transfert une centaine de litres d'un bidon bleu placé sous une gouttière à la citerne d'un M3.

 

 

 

Il me reste un peu de travail pour l'installer près de mon future puits. L'occasion pour moi de m'amuser et de rédiger un future article.